Bannière de l'article L'écriture n'a pas à être solitaire
Bien écrire un texte, On jase!

L’écriture n’a pas à être solitaire

Imagine que tu écris le livre de tes rêves. Tu visualises peut-être un chalet en pleine forêt, où tu passes de longues heures à taper du clavier ou à griffonner de la plume tout en sirotant un thé divin qui ne refroidit miraculeusement jamais, le tout dans un silence aussi reposant qu’inspirant.

Malheureusement, peu de livres ont été rédigés dans des conditions aussi idylliques! Outre l’endroit et le temps, la solitude est un luxe qu’on ne peut toujours se permettre.

En fait, le mythe de l’écrivain solitaire et isolé est… précisément ça: un mythe! L’écriture évoque une activité individuelle, voire solitaire, mais elle peut être une activité sociale agréable.

Voici quatre façons de briser le mythe de l’écrivain solitaire.

1. Joindre un groupe d’écriture

Personnellement, c’est mon préféré. Preuve: j’ai animé un groupe d’écriture en 2020!

Un groupe d’écriture…

  • permet d’écrire en bonne compagnie;
  • t’oblige à prendre du temps pour ton projet (au lieu de procrastiner en attendant le «moment idéal»);
  • t’entoure de gens qui partagent ton intérêt pour la création littéraire.

Certains groupes sont gratuits, d’autres payants. La fréquence et la durée varient d’une formule à l’autre. Dans certains, tu avances ton projet personnel; dans d’autres, tu réalises des exercices dirigés qui stimulent la créativité.

Pour un engagement ponctuel, regarde du côté des meet-ups d’écriture. Tu peux aussi réunir quelques amis pour une soirée créative, tout simplement.

2. Participer à NaNoWriMo

L’événement du National Novel Writing Month consiste à écrire un roman de 50 000 mots en novembre. Événement en ligne bien avant la pandémie que l’on connaît, NaNo rassemble une joyeuse communauté internationale, engagée et stimulante.

En t’inscrivant, tu peux passer ce mois à écrire seule dans son coin, mais autant rendre des comptes, partager tes statistiques et échanger sur les plateformes disponibles. En plus, excepté en temps de confinement, des événements locaux sont organisés.

Psst! NaNoWriMo est fondé sur la même philosophie que ce conseil: Vomis ton premier jet (d’écriture)

À noter que l’effervescence commence et se termine bien au-delà de novembre. Une belle façon de ne plus être seule avec ton livre!

3. Suivre un groupe de discussion

Moins formels, les groupes de discussion permettent d’échanger sur des sujets précis… ou non 😉 Réfléchir à un défi particulier ou philosopher sur de grandes idées: il y a de tout pour tous.

Tu trouveras des groupes gratuits sur des forums, des groupes Facebook, des chaînes Twitch ou des hallways Clubhouse, entre autres.

4. Écrire un texte en groupe

Le dernier truc consiste à littéralement écrire à plusieurs.

As-tu déjà entendu l’expression «écrire à quatre mains»? Ça consiste à corédiger un texte avec autrui. Deux personnes… quatre mains!

Tu as sans doute déjà expérimenté cette méthode à l’école avec des travaux d’équipe. Tu en connais donc les variantes:

  1. Écrire le texte ensemble, phrase par phrase;
  2. Rédiger chacun sa partie et les accoler ensuite.

La technologie a créé une option hybride: éditer différentes parties d’un même texte en simultané.

Les travaux scolaires et les textes scientifiques sont de bons candidats à l’écriture collective. Celle-ci fonctionne aussi fiction, par exemple les cadavres exquis.

En fait, on peut coécrire n’importe quel texte. Il faut surtout s’entendre avec son ou ses coauteurs, et, idéalement, uniformiser le style pour le confort du lecteur.

Écrire en groupe allège la tâche de rédaction, regroupe des expertises, multiplie la créativité… ou respecte les consignes d’un enseignant 😆

L'écriture n'a pas à être solitaire (Pinterest)

As-tu essayé une de ces approches? Raconte-moi ça en commentaire!

2 réflexions au sujet de “L’écriture n’a pas à être solitaire”

Laisser un commentaire ou poser une question