Comment utiliser l'écriture pour évacuer son stress
Bien écrire un texte, On jase!

Comment utiliser l’écriture pour évacuer son stress

J’écris cet article pendant la période de confinement lié à la COVID-19. Une période stressante s’il en est une, n’est-ce pas? Je vous propose d’évacuer votre stress, ou du moins une partie, grâce à l’écriture. En effet, des recherches scientifiques ont démontré les bienfaits psychologiques de l’écriture, notamment pour réduire l’anxiété et la dépression, et améliorer le sommeil.

Peut-être vous demandez-vous quoi écrire ou comment le faire de façon «anti-stress». Devez-vous vous lancer dans la rédaction d’un roman ou d’un recueil de poèmes pour vous sentir mieux?

Charles Baudelaire, poète
Imaginez l’ampleur du spleen de Baudelaire s’il n’avait pas eu l’écriture comme exutoire! Source de la photo: Wikipédia

Non, il n’est pas nécessaire de devenir un poète maudit. Je vous propose quatre modes d’écriture faciles même si vous n’avez jamais écrit «pour vous». Vous pouvez commencer dès que vous aurez fini de lire cet article.

Il s’agit de l’écriture automatique, du journaling, du plan de projet et de la correspondance.

Note: Je ne suis pas psychologue ni intervenante en santé mentale. Si vous ressentez de la détresse, s’il vous plait, consultez un professionnel. Prenez soin de vous!

Écriture automatique: se vider le cerveau

L’écriture automatique est parfaite pour évacuer les pensées noires, les inquiétudes envahissantes et les scénarios catastrophes obsédants. Elle est aussi extrêmement simple à réaliser.

Il s’agit d’écrire tout ce qui vous passe par la tête. Ici, aucune censure, aucune réflexion, aucun souci de la structure, de la cohérence, de la grammaire, même! Il suffit d’aligner les mots, les lettres, jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux.

En anglais, on appelle aussi cette technique brain dumping, soit «vidage de cerveau». Elle fait appel au stream of cousciousness, soit le «flot de la conscience», et permet d’écrire sans souci de logique.

Sautez d’une idée à l’autre, ne complétez pas vos phrases, faites des fautes… mais écrivez. Sans réfléchir. Sans vous relire au fur et à mesure. Sans prendre de pause.

Pour l’écriture automatique, vous pouvez utiliser l’ordinateur, le cellulaire, du papier: peu importe. Laissez-vous aller.

Faites l’exercice au besoin ou de façon régulière. Une pratique matinale et quotidienne a des bienfaits sur le déroulement de votre journée, comme dans l’exercice des morning pages de Julia Cameron. Mais l’écriture automatique vous fera aussi du bien si vous la pratiquez une fois de temps en temps en milieu d’après-midi. À vous de décider!

Journaling: gagner structure et constance

Le journaling consiste à tenir un journal, qu’on l’appelle «intime», «de bord», «quotidien» ou autrement. Cette pratique est plus structurée et sous-entend plus de constance que l’écriture automatique.

Il est démontré que de tenir un journal pendant qu’on vit une période difficile permet de traverser celle-ci plus facilement.

Toutefois, libre à vous d’écrire dans votre journal une ou quinze fois par jour, par semaine ou par mois. L’important est que cela vous aide à vous sentir mieux.

Ici aussi, vous pouvez utiliser un fichier Word ou un bloc-notes électronique, un agenda papier, un cahier (beau ou moche!)… Bref, ce qui vous convient.

Je vous suggère d’utiliser un support qui permet de garder ensemble les écrits des différents moments (plutôt que des feuilles volantes, par exemple), mais ce n’est pas obligatoire dans une visée de réduction du stress.

Vous êtes plutôt visuelle et créative? Vous apprécierez sans doute la formule de bullet journal.

Plan de projet: se concentrer et avancer

Les deux premières techniques sont excellentes pour se vider la tête et réduire son stress. Elles conviennent à tous, notamment aux personnes sans projet d’écriture précis.

Mais peut-être avez-vous un projet qui vous trotte dans la tête depuis longtemps. Il est temps de sortir cette idée de votre esprit et de la coucher sur papier (ou sur logiciel)!

J’inclus cette approche dans l’article car se concentrer sur quelque chose de positif et de concret fait du bien en période de stress. Se changer les idées permet de diminuer ou de cesser la sécrétion des hormones de stress. De plus, un plan structure les idées, et plusieurs personnes se sentent mieux lorsqu’elles retrouvent un certain cadre, fût-il pour un texte. Il y a là quelque chose qui rassure, surtout lorsqu’on perd nos repères comme en période de crise mondiale.

Si vous ne savez pas par où commencer, faites d’abord un plan. Le plan vous permettra d’être efficace au moment de la rédaction proprement dite.

Comme pour les deux autres approches, vous pouvez utiliser un outil électronique ou papier, à votre guise. Un logiciel d’écriture comme Scrivener peut aider si vous avez de sérieuses ambitions romanesques.

Correspondance: garder contact et lâcher prise

Le quatrième mode d’écriture proposé vous permet de garder le contact avec le monde extérieur tout en profitant des bienfaits de l’écriture. Correspondre avec une ou plusieurs personnes vous changera les idées, vous donnera une discipline d’écriture et vous donnera une petite joie lorsque vous recevrez une réponse.

Écrire à quelqu’un de précis, qui lira vos mots et vous répondra, crée une belle motivation. Racontez-lui vos journées, vos peurs, vos réflexions sur un sujet particulier. Entendez-vous pour échanger des poèmes, des pages d’écriture automatique, des recettes… Ce que vous voulez, tant que ça vous motive à écrire.

Question de vous décoller des écrans, je vous suggère d’écrire à la main et d’envoyer vos lettres par la poste. Oui, c’est plus long, mais il y a, dans l’attente, quelque chose de plus excitant que l’immédiateté du courriel. Un travail de patience, de lâcher prise, qui peut faire du bien en cette période trouble.

Vous pouvez aussi, bien sûr, utiliser le courriel. Je vous encourage à délaisser les messageries instantanées et à privilégier un mode de transmission (papier ou courriel) qui permettent d’approfondir la pensée. Profitez-en pour vous offrir un vrai moment de concentration et d’écriture.

Comment utiliser l'écriture pour évacuer le stress

L’écriture automatique, le journaling, le plan de projet et la correspondance sont quatre techniques d’écriture parmi d’autres. Si vous préférez composer des haikus ou créer des cartes mentales, libre à vous! Explorez ce qui vous convient; le but est que ça vous fasse du bien.

Si vous souhaitez commencer un projet d’écriture mais que des questions techniques vous bloquent, téléchargez mon ebook gratuit, Réponses aux questions les plus posées sur l’écriture.

Vous pouvez aussi écouter la vidéo d’une clinique d’écriture virtuelle que j’ai tenue sur Facebook en mars 2020. Vous y entendrez mes suggestions de déblocage à différents projets dont on me faisait part en direct. Ça peut vous inspirer!

Finalement, si vous préférerez une approche personnalisée, écrivez-moi!

Laisser un commentaire ou poser une question