Bien écrire, c’est quoi au juste?

Il faut « bien écrire » pour attirer et garder des lecteurs. Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste? Il existe de multiples façons de répondre à cette question; comme de tracer de belles lettres lorsqu’on écrit à la main. Dans cet article, je vous propose quatre critères concrets pour déterminer si votre texte est bien écrit… qu’il soit à l’ordinateur ou sur papier 😉

Bien écrire, c’est écrire avec clarté, concision, exactitude et variété.

Ces critères proviennent des ouvrages d’André Noël (Le Style : conseils pour écrire de façon claire et vivante) et d’André Marquis (L’Art de retravailler ses textes). Ils recoupent aussi les conseils de plusieurs grands auteurs, dont Jean-Jacques Pelletier, Nicolas Dickner et Stephen King.

Critère no1 : écrire avec clarté

Il y a clarté lorsque le texte ne soulève pas d’interrogation logique dérangeant la compréhension. La clarté se retrouve dans la structure du texte, mais aussi dans les structures de phrases.

Que l’objectif principal soit d’informer ou d’émouvoir, son atteinte passe toujours par la compréhension du lecteur. Or, le lecteur ne sera ni informé ni ému s’il ne comprend pas, et il ne comprendra pas si le texte n’est pas clair.

André Noël fait les recommandations suivantes pour atteindre la clarté :

  • savoir ce qu’on veut dire;
  • s’assurer que le lecteur sait de quoi on parle;
  • être direct et précis;
  • exprimer une seule idée par phrase;
  • limiter les propositions subordonnées.

Ces conseils, adressés à des journalistes, s’appliquent dans tous les contextes, notamment celui du blogue.

Comment améliorer la clarté

Phrase en exemple: Hélas, je n’avais pas, à ce moment, pensé à faire une réservation, même si tout le monde, même ma mère, me l’avait recommandé parce que j’étais trop pressée, et on a mangé très tard, les tables étaient toutes occupées, même si c’était vraiment bon comme d’habitude.

Avez-vous eu à relire cette phrase pour la comprendre? N’est-elle pas interminable et incohérente? Voici le même passage, rédigé plus clairement.

Exemple amélioré: Hélas, même si tout le monde, y compris ma mère, m’avait recommandé de réserver, je ne l’avais pas fait car j’étais trop pressée. Les tables étant toutes occupées à notre arrivée, on a mangé très tard. Heureusement, le repas était vraiment bon, comme d’habitude.

Des phrases plus courtes, un vocabulaire plus précis, les informations dans l’ordre, et voilà qu’on comprend mieux!

Critère no2 : écrire avec concision

Selon André Marquis, « la concision est l’art d’employer le moins de mots possible pour exprimer le maximum de contenu. » Gardez en tête que votre lecteur est pressé! Il appréciera que vous alliez droit au but à chaque phrase.

Attention à ne pas tomber dans le piège des phrases incomplètes!

D’après André Noël, chaque mot doit compter, et les phrases courtes et les paragraphes courts sont souvent préférables. De bons points pour l’écriture web!

Comment améliorer la concision

Phrase en exemple: J’ai commencé à penser à la planification de sa fête.

On peut facilement raccourcir cette phrase.

Exemple amélioré: J’ai commencé à planifier sa fête.

Pour le lecteur, « commencer à penser à planifier » et « commencer à planifier » reviennent au même. La disparition des mots « à penser » ne change rien à l’interprétation tout en fournissant plus rapidement à l’information-clé (planifier la fête) au lecteur, ce qui améliore son expérience.

Critère no3 : écrire avec exactitude

Écrire avec exactitude, c’est trouver les mots justes pour exprimer notre pensée. On évite les verbes pauvres et les mots vagues comme « chose » ou « affaire ». On utilise un vocabulaire et des expressions que notre lecteur maîtrise déjà. En fait, moins ce dernier a à interpréter, mieux notre texte est écrit.

Être exact, c’est aussi soigner sa langue. André Marquis souligne qu’un « texte exempt de fautes accentue son pouvoir de conviction (et démontre le professionnalisme de son rédacteur). » Je suis bien d’accord 🙂

Découvrez d’autres raisons pour bien écrire!

Comment améliorer l’exactitude

Phrase en exemple: Le monde est tannés des élucubrations politiques.

Ici, on a un mot vague (« monde »), une faute d’accord (« tannés » devrait être au singulier) et un terme (« élucubrations ») qui sort du registre familier établi par le début de la phrase. Le lecteur risque de ne pas bien déchiffrer le message de cette phrase.

Exemple amélioré: Les Québécois sont tannés des théories politiques farfelues.

« Tannés » s’accorde maintenant avec « Québécois » et demeure donc au pluriel. L’expression « théories politiques farfelues » signifie la même chose que « élucubrations politiques », mais dans un registre de langue cohérent avec le reste de la phrase. L’exactitude de chaque mot permet au lecteur de comprendre parfaitement ce qu’on lui dit.

Critère no4 : écrire avec variété

La variété suscite et maintient l’intérêt du lecteur. Elle se trouve dans les mots et les structures de phrases, ainsi que dans l’équilibre entre des phrases longues et courtes, simples et complexes.

Comment améliorer la variété

Phrases en exemple: Le chien a soif. Le chien veut boire de l’eau. Le chien se rend à son bol. Le chien boit de l’eau. Le chien n’a plus soif. Le chien retourne se coucher.

Mon exemple est un peu gros, mais voyez- vous comment les mêmes mots se répètent de façon monotone? À moins d’écrire pour des bambins, il vaut mieux éviter de n’utiliser que des phrases aussi simples et courtes.

Exemple amélioré: Assoiffé, le chien se rend à son bol où il lape avidement. Une fois satisfait, il retourne se coucher.

Voilà deux phrases beaucoup plus vivantes! Trois verbes d’action, un pronom personnel et quelques épithètes bien placées font le travail.

À garder en tête

Les quatre critères concrets déterminant qu’on a bien écrit sont la clarté, la concision, l’exactitude et la variété du texte.

Juger objectivement son propre texte est difficile pour tout le monde. Demander l’avis de quelqu’un d’autre permet d’obtenir une idée juste. Fournissez les critères suivants à un « bêta lecteur » pour l’aider à formuler ses commentaires.

Tableau récapitulatif des critères pour un texte bien écrit

En somme, bien écrire, c’est mettre des mots et des phrases clairs, concis, exacts et variés sur un contenu bien organisé. C’est l’ensemble que l’on juge « bien écrit » et plaisant à lire. N’oubliez pas qu’un texte facile à lire est l’une des quatre attentes des lecteurs!

Besoin d’une liste de vérification plus complète? J’en ai une pour vous!

Télécharger la Grille d’autocorrection pour blogueurs

1 thought on “Bien écrire, c’est quoi au juste?”

Laisser un commentaire