Bannière attente des lecteurs: lecture facile
Bien écrire un texte

Troisième attente des lecteurs: une lecture facile

Contexte : Cet article parle de l’importance de rendre la lecture facile pour nos lecteurs. Il est le quatrième d’une série de cinq, qui reprend le contenu de ma présentation au WordCamp Montréal 2017, dans laquelle je parlais des quatre attentes des lecteurs de blogue.

Intitulée Rédaction SEO? Rédaction tout court!, cette présentation durait dix minutes et visait à calmer les inquiétudes des blogueurs par rapport au SEO, ainsi qu’à ramener le lecteur au centre de leurs préoccupations.

Voir aussi
Rédaction web : les quatre attentes des lecteurs de blogue
Première attente : une promesse remplie
Deuxième attente : se faire parler pour vrai

Les lecteurs veulent qu’on rende la lecture facile

Les gens lisent des blogues pour le travail ou dans des moments de détente : déjeuner, fin de soirée, pause au boulot… Ce qui veut dire qu’ils ont soit peu de temps, soit peu d’attention. Il faut absolument rendre la lecture de nos articles agréable et, surtout, facile.

En rédaction, on s’assure de la facilité de lecture par une écriture de qualité. Qu’est-ce que ça veut dire, « écriture de qualité »? Il s’agit d’écrire de façon à ce que chaque phrase, chaque paragraphe et chaque idée s’enchaîne logiquement avec ce qui précède. C’est ce qu’on appelle la progression de l’information.

Un truc pour savoir si votre texte est fluide : faites-le lire par quelqu’un d’autre! 

Je pourrais écrire longtemps sur la progression de l’information : j’ai suivi des cours de 45 heures à l’université là-dessus et il existe des livres très épais sur le sujet! Pour faire court, disons que c’est l’équivalent de prendre le lecteur par la main en début d’article et de le guider jusqu’à la fin sans qu’il s’en rende compte, tellement la suite de phrases est logique et fluide.

Cet article sur les phrases incomplètes peut vous aider à comprendre ce qu’est une phrase bien construite.

Tableau sur la façon de rendre la lecture facile

En rédaction web, le SEO détermine si un texte est facile à lire en analysant la présence de sous-titres, le nombre de mots par phrase et la présence de mots de transition.

La lecture sur le web est différente de la lecture sur papier, et la lecture sur mobile est différente de la lecture sur écran d’ordinateur. D’ailleurs, cet article sur la lecture en ligne (en anglais) montre comment les gens lisent sur un écran. C’est fascinant!

Le SEO tente donc de savoir si votre article se prête bien aux habitudes des lecteurs de blogue, soit de lire en diagonale ou en F, et de plus en plus sur leur téléphone intelligent. Il fait ce qu’il peut, car analyser le contenu d’un texte, le niveau des explications ou la qualité littéraire, c’est encore hors de sa portée de machine!

Ne virez pas fou avec la facilité de lecture!

Nous bloguons en français : une langue belle, mais aussi très complexe. Or, en français, il existe plusieurs façons de faire progresser un texte : pronoms relatifs, reformulation, synonymes, etc. Tous ces outils linguistiques comptent lorsqu’un lecteur humain lit et tente de comprendre un texte.

En revanche, difficile pour une machine d’interpréter ces notions abstraites! Les analyses SEO travaillent avec des banques de mots, forcément limitées.

C’est pourquoi il faut prendre le critère des mots de transition avec un grain de sel. Il s’agit d’un indicateur, mais c’est à vous de savoir si votre texte progresse bien ou non.

Notre langue est complexe et les algorithmes n’ont pas fini de la décortiquer!

Si votre reprise d’information est présente de phrase en phrase, ce n’est pas grave que vous ayez 22% de mots de transition. Votre lecteur humain va suivre et comprendre, et c’est ce qui compte. Et on peut parier que le SEO perfectionnera son analyse du français  et qu’il tiendra compte d’autres aspects de la rédaction, éventuellement.

Alors, assurez-vous que vos phrases et vos paragraphes soient faciles à lire et à suivre, en attenant que la machine améliore son analyse de texte.

Rendre votre texte facile à lire

Il est extrêmement difficile d’écrire un texte parfaitement lisible. Ça demande beaucoup d’habileté et d’empathie. C’est néanmoins l’objectif le plus important qu’on doit garder en tête lorsqu’on écrit pour autrui : que cette personne comprenne ce qu’on veut lui dire.

De son côté, le SEO fait de son mieux pour savoir si votre texte est facile à lire ou non. Mais il peut se tromper, car c’est une notion tellement abstraite! Heureusement pour lui, le SEO évolue toujours. Il vise la même chose que nous : trouver du contenu pertinent pour le lecteur.

Voilà pourquoi il faut écrire pour nos lecteurs, pour les humains, avant tout. En appliquant les bonnes pratiques de la rédaction, par défaut, on répond à l’idée derrière la rédaction SEO. Et en écrivant le meilleur texte possible pour nos lecteurs, on met plus de chances de notre côté que notre texte soit bien référencé sur le long terme.

Alors écrivons pour le lecteur avant tout!

8 thoughts on “Troisième attente des lecteurs: une lecture facile”

Laisser un commentaire ou poser une question