Bannière de l'article 9
Bien écrire une phrase

La concordance des temps

Article mis à jour le 22 octobre 2017

La concordance des temps, aussi appelée « correspondance des temps », consiste à faire concorder le temps de l’action au temps de la narration. Ça veut dire d’utiliser les bons temps de verbes dans une même phrase, un même paragraphe ou un même texte.

Quand on blogue, on écrit souvent au présent. Parfois à l’imparfait lorsqu’on raconte une anecdote ou une expérience, parfois au conditionnel, parfois au futur… Mais, en général, on écrit au présent de l’indicatif.

Là où ça se corse, c’est lorsqu’on raconte une situation plus compliquée, qu’on ajoute des nuances, insére du suspense ou tout simplement fait du style. Bref, lorsque l’idée se complexifie et que nos phrases s’allongent, il devient plus difficile d’accorder nos verbes en fonction de ce qu’on veut dire. Mais ça devient aussi encore plus important!

Une bonne concordance des temps sera imperceptible pour vos lecteurs. Ils liront le texte en se concentrant sur ce que vous dites, sans s’arrêter sur une conjugaison fautive.

En revanche, si le mode ou le temps du verbe est mal choisi, vos lecteurs auront plus de difficulté à suivre l’histoire racontée. Ils ne sauront peut-être pas pourquoi, mais quelque chose clochera et nuira à leur expérience avec vos mots. Leur attente ne sera pas comblée, et ils décrocheront.

Il existe énormément de ressources pour vous expliquer la concordance des temps en long et en large, et vous la faire travailler (comme le CCDMD). Aujourd’hui, je veux simplement vous sensibiliser à son existence et à son impact sur un texte.

Les modes et les temps de verbe

La richesse de langue française provient, entre autres, du nombre de modes et de temps de verbes qu’elle contient. Nous pouvons exprimer plusieurs nuances de la même idée seulement en modifiant la conjugaison du verbe. Mais cette force représente aussi la faiblesse de la langue, puisqu’elle la rend drôlement difficile à maîtriser!

Ainsi, on distingue 6 modes. Les modes servent à présenter l’action d’une certaine façon.

Tableau récapitulatif sur les modes

Dans les modes indicatif, subjonctif et impératif, on retrouve des temps. Vous en connaissez plusieurs!

Tableau explicatif sur les temps simples

Tableau explicatif sur les temps composés

Pauvre facteur!

Note : les explications des trois tableaux sont tirées de Conjugaison française, un mini livre très pratique! La référence est à la fin de l’article.

Consultez les articles de l’OQLF si vous avez besoin d’un rafraîchissement plus détaillé sur les notions de mode et de temps.

 

Exemples de concordance des temps

Les exemples suivants sont directement tirés ou fortement inspirés du livre d’André Marquis, L’art de retravailler ses textes.

Évidemment, il est difficile de juger certaines phrases sans contexte autour d’elles. Pensons aux exemples de chien mordeur au début : je tenais à vous donner des phrases les plus simples possible en exemple, mais j’ai dû en utiliser des complexes pour illustrer clairement que les derniers temps.

Alors, allons-y progressivement, d’une phrase assez simple à un paragraphe plus complexe.

Premier exemple : une phrase simple

Exemples de concordance des temps

Ici, l’utilisation du subjonctif est prescrite par la présence d’un verbe exprimant l’amour. Voici les explications de Maria De Villers, celle qui signe Le Multidictionnaire.

Page de la Nouvelle grammaire en tableaux

Page de la Nouvelle grammaire en tableaux

Pas besoin de s’interroger : on utilise le subjonctif et c’est tout. Ce n’est pas une question de style, mais de règle d’accord.

On peut changer la phrase : Son père et moi n’aimons guère quand notre ado va se promener en ville le soir. Cette formulation sous-entend que l’ado en question va déjà se promener de temps en temps. Est-ce bien le cas?

Deuxième exemple : une phrase qui paraît simple

Dans le prochain exemple, la signification de la phrase est cruciale pour déterminer le mode et le temps des verbes.

Exemple de concordance des temps

Dans la première phrase, le problème vient du fait de la simultanéité entre « se demandait » et « croyait ». Au moment où Pinocchio s’interroge, le banquier est en train de croire – ou non – à son histoire. Mais « allait lui raconter » indique que cette histoire n’a pas encore été racontée. Difficile pour le banquier de croire à quelque chose qu’on ne lui a pas encore dit! D’un point de vue logique, la phrase ne fonctionne pas.

Dans la deuxième phrase, les temps de verbe indiquent un enchaînement des actions. 1) Pinocchio se demande si 2) l’histoire qu’il va raconter 3) sera crue par le banquier. Ça fonctionne!

Dans la troisième phrase, Pinocchio s’interroge en même temps qu’il raconte son histoire. Le banquier est-il en train de le croire ou non? Ça fonctionne aussi.

Vous voyez qu’il existe plusieurs solutions pour corriger une phrase fautive. La meilleure dépend de l’ordre des actions.

Plusieurs grammaires utilisent des lignes du temps pour illustrer la postériorité, la simultanéité et l’antériorité des actions racontées. En gros, ces lignes du temps permettent de visualiser quelle action se passe en premier, ce qui détermine le temps de conjugaison approprié.

Cette subtilité de sens est un point faible des correcteurs automatiques. Ceux-ci corrigent en fonction de la concordance grammaticale des temps (si le verbe de la phrase principale appelle le subjonctif dans la subordonnée, par exemple), et ça aide beaucoup. Mais, si le problème se situe dans la façon de raconter les événements, la machine n’a aucun moyen de le détecter. Pour un humain, la logique (ou l’illogique) de la séquence sera plus évidente.

Troisième exemple : un paragraphe

Passons maintenant à un paragraphe!

Mauvais exemple de concordance des temps dans un paragraphe

Si vous racontez une anecdote et que vous choisissez le passé simple… Gardez-le! Même chose si vous optez pour le présent, l’imparfait ou le futur. Oui, on a besoin de changer selon la concordance grammaticale ou l’action… mais moins qu’on le pense.

On ne se rend pas toujours compte qu’on change de temps de narration. Dans l’exemple, c’est gros, mais ce genre de transition non désirée apparaît trop souvent. Il survient aussi entre deux paragraphes, ce qui dérange tout autant.

Voici deux façons de corriger l’exemple. La première garde le passé simple et la seconde passe tout au présent. Observez les différences dans les modifications.

Bon exemple de concordance des temps dans un paragraphe

Bon exemple de concordance des temps dans un paragraphe

Quelle correction est la meilleure? Grammaticalement, les deux se valent. De nos jours, on a plutôt tendance à écrire au présent, surtout sur le web, mais c’est vraiment à vous de choisir. Et, une fois que vous avez arrêté votre choix, c’est à vous de demeurer cohérent et constant 🙂

Conclusion

La concordance des temps est un gros morceau de la langue française. Elle s’acquiert avec la pratique, mais aussi grâce à la lecture. Trouvez de bons livres, que ce soit des romans ou non, afin de vous faire l’œil. Votre cerveau enregistrera les bonnes pratiques à force de les voir répétées.

En attendant, n’hésitez pas à demander de l’aide! Un proche peut lire vos textes et  vérifier si vous passez d’un temps à l’autre, ou une correctrice professionnelle peut ajuster vos textes en fonction de ce que vous voulez dire.

Obtenir l’aide de Valérie

Sources

DE VILLERS, Marie-Éva. La Nouvelle grammaire en tableaux + Un recueil de conjugaison. Québec Amérique, coll. Langue et culture, Montréal, 2015.

LIBRIO, Conjugaison française. Coll. Mémo, série Inédit. Paris, 2001.

MARQUIS, André. « Fiche 36 : Les verbes » dans L’art de retravailler ses textes (vocabulaire, syntaxe, maladresses stylistiques). Les Éditions Nota Bene, coll. Rédiger. Montréal, 2016.

Office québécois de la langue française. « Concordance des temps » dans la Banque de dépannage linguistique. Consultée en juin 2017.

Enregistrer

Laisser un commentaire ou poser une question