Pourquoi bien écrire? C’est fatigant!

On ne choisit pas sa langue maternelle. On naît quelque part à une époque X, et on est élevé dans un langage qui nous est, en quelque sorte, imposé. Pour certains, ce seront plusieurs langues : familles multiculturelles, déménagements, programmes d’immersion scolaire, etc. Il reste que, pour communiquer, on navigue dans un lac bien défini.

Pour moi comme pour vous, ce lac est celui de la langue française. On a même notre propre « lac dans le lac », celui du français québécois. Pas loin d’être submergés par l’immense mer anglophone, légèrement en périphérie du lac français-de-France. On reçoit des vagues du premier et des gouttes de l’autre.

Comme sur toute étendue d’eau navigable, il y a des règles à respecter pour que tout le monde soit en sécurité. Bon, ici, ma métaphore dérape un peu! Disons qu’en communication, il y a des règles à respecter pour que tout le monde se comprenne.

Dans notre lac de français québécois, les règles du vocabulaire sont tantôt claires, tantôt flexibles, tantôt nébuleuses. Les règles de syntaxe et de ponctuation, elles, sont assez strictes… mais moins connues.

Ajoutons que, depuis quelques années, tous les lacs et toutes les mers linguistiques reçoivent des pluies d’eau virtuelles qui bouleversent leurs courants : communication en temps réel, textos, syntaxe du web, etc. Les repères bougent et ont du mal à se stabiliser. On navigue dans une certaine incertitude, comme tout le monde autour.

Alors, dans ce contexte, pourquoi se forcer à bien écrire? Raisonnons un peu ensemble.

Trois grandes raisons de s’appliquer

Je distingue trois grandes raisons de s’appliquer à bâtir des textes structurés à l’aide de phrases claires et de mots justes. Il y en a d’autres, mais je pense surtout à vous, les blogueurs!

1. Bien se faire comprendre

Vous bloguez pour parler de votre passion pour les nouvelles technologies, pour partager vos histoires cocasses de nouvelle mère ou pour faire connaître les attraits de votre région. Peu importe votre sujet, votre but reste le même : communiquer. Vous faire comprendre par vos lecteurs.

Bien écrire, c’est vous assurer que les gens vous comprennent. Qu’ils prêtent attention à l’idée dont vous parlez. Trop d’erreurs dans un texte dérangent les lecteurs. Ils cessent de prêter attention à ce que vous dites et s’attardent au comment vous le dites. On ne veut pas ça!

Sans compter que certaines erreurs induisent carrément en erreur! Un mauvais pronom et on ne sait plus qui a fait quoi dans votre anecdote (et l’humour sacre son camp). Un verbe mal conjugué et on ignore si le restaurant offre plusieurs sortes de vins ou non (j’invente!). Bref, on ne comprend pas bien et on décroche.

À preuve, ce résultat du sondage.

Sondage graphique 2

98% des lecteurs déclarent qu’un mauvais français nuit à leur lecture.

Ça veut dire que 98% des lecteurs vivent une expérience désagréable en ligne à cause de la langue. Et que 98% des lecteurs sont conscients qu’ils risquent de mal comprendre le sens d’un texte à cause des erreurs.

Cette seule donnée souligne l’importance d’un français soigné! Toujours besoin d’être convaincu? On continue.

2. Respect de ses lecteurs

Plusieurs personnes se souciant de la qualité du français écrit avance l’argument du respect envers les lecteurs. Prendre le temps de se relire et de corriger les fautes évidentes, sans parler de construire un texte cohérent, c’est perçu comme du respect de base en communication. C’est souvent inconscient. On n’y fait pas attention quand c’est là, mais on le remarque tout de suite quand la qualité est à la baisse.

C’est comme les vêtements : on ne fait pas trop attention à quelqu’un vêtu d’un banal costume 3-pièces pour une entrevue, mais on accroche sur la personne qui porte des jeans. Et pas nécessairement de façon positive! Est-ce que cet individu obtiendra quand même le poste convoité? Peut-être, tout dépendant de ses qualifications et des autres candidats… mais ses chances en ont pris un coup. Pour pas grand-chose, on s’entend!

Eh bien, c’est pareil pour la qualité de votre écriture. Si elle est correcte, sans être exceptionnelle, le lecteur n’y fera pas attention. Mais si la qualité n’est pas au rendez-vous, le lecteur s’en rend compte et n’apprécie pas. Il va peut-être continuer à vous lire, mais les chances diminuent!

Pensez à votre façon d’écrire comme à votre habillement en public: en respectant un minimum de convenance.

D’ailleurs, 81 % des lecteurs souhaiteraient que les blogueurs améliorent leur maîtrise du français ou fassent appel à un correcteur professionnel. Je n’invente rien!

Sondage graphique 43. Professionnalisme

Ce point s’adresse surtout à ceux et à celles qui veulent monétiser leur blogue. Vos articles sont vos cartes d’affaires, votre porte-folio, votre image de marque. Bien écrire lorsque vous recherchez collaborations et commanditaires, c’est primordial.

En effet, si vous ne vous souciez pas de corriger vos articles de blogue ou vos courriels d’infolettre… comment les compagnies pourraient-elles croire à la qualité de votre service? Pourquoi prendraient-elles le temps de considérer votre candidature, alors que vous ne prenez pas celui d’assurer une qualité de base à vos produits?

Même raisonnement pour les lecteurs en tout genre. Ils sont sollicités de partout pour lire. De partout! Pourquoi prendraient-ils le temps de vous lire alors que vous n’offrez pas une expérience agréable? Pensez-y bien!

Ce dernier résultat du sondage montre bien l’effet d’un mauvais français sur les lecteurs.

Sondage graphique 3

93 % des lecteurs abandonnent un texte ou un blogue à cause du français. C’est-à-dire que certaines personnes ne liront pas un article au complet parce qu’il est mal écrit, peu importe le contenu. D’autres le finiront, mais n’en liront pas d’autres de la même source. Et elles ne risquent pas de les partager non plus!

Si votre taux de rebond est trop élevé à votre goût, il y a peut-être une partie d’explication ici!

Conclusion

Alors, les blogueurs, l’importance de bien écrire devient-elle  plus évidente? Après tout, votre premier outil de communication avec vos fans et vos clients (si votre blogue vous rapporte des sous), c’est la langue française. Site web, blogue, page Facebook, compte Instagram… Tout ça, ce sont des véhicules de votre message, qui se compose toujours de mots en français.

« Ouais OK…Mais mes fans, ils s’en fiche. Je fait des faute et mes 1855 followers ne les remarques pas. »

En êtes-vous toujours aussi certain? 😉

Pour en lire plus sur l’importance de bien écrire, mais aussi sur comment le faire, je vous suggère fortement de lire Écrire pour vivre, de Jean-Benoit Nadeau, ainsi que Le Style : Conseils pour écriture de façon claire et vivante d’André Noël. Tous les deux, des auteurs québécois d’expérience, s’adressent surtout aux journalistes, mais une majorité de leurs conseils s’appliquent aux blogueurs sérieux.

D’ailleurs, en utilisant ce lien affilié pour vous procurer ces livres, vous encouragerez aussi le blogue Julie lit au lit. Il s’agit du plus gentil blogue de l’univers, qui partage tous ses revenus à des organismes québécois œuvrant en alphabétisation! Vous pouvez aussi lire l’article de Julie au sujet d’Écrire pour vivre.

Motivé à mieux écrire? Besoin d’un peu d’aide?

Consultez mes services!

Enregistrer

2 thoughts on “Pourquoi bien écrire? C’est fatigant!”

  1. Excellent article! Mon français n’est pas impeccable mais je m’efforce de faire le plus attention possible. Lorsque je lis des blogs plein de fautes ça me décourage. J’ai envie de retourner le texte avec des corrections à l’auteur. Haha! La plupart du temps je ne retourne pas lire ces blogs. C’est dommage.

    1. Ton témoignage représente bien ce que pensent et font beaucoup de lecteurs! C’est délicat de dire à un blogueur (ou à n’importe qui) qu’il écrit mal. Peut-être qu’il s’en fiche, mais peut-être qu’il ne s’en rend pas compte non plus!
      Et il y a une différence entre une coquille ici et là, et un texte qui semble ne pas avoir été relu une seule fois… Je pense qu’on est en plein dans le respect aux lecteurs, ici 🙂
      Merci de ton commentaire!

Laisser un commentaire